ICONOPHAGES

les yeux sans visage/ Eyes without a face - de Georges Franju

les yeux sans visage/ Eyes without a face - de Georges Franju

Les yeux sans visage - George Franju

Les yeux sans visage - George Franju

iconophages :
You rock!!

museoleum:

thanks! you roll!!

"J’avais une barbe magnifique, frisée, fournie, qui s’épanouissait en un double panache sur ma poitrine. Mon mari prenait plaisir à me la caresser et moi-même je ne voyais pas ce nouvel ornement de mon visage sans une coquetterie amusée et satisfaite.
La barbe n’est pas, chez moi, le fait, ou si vous préférez, le tribut d’une imperfection de la nature. Elle est un agrément qui s’ajoute au sexe, et c’est la rareté de mon cas."

- Les mémoires de la femme à barbe par Mme Delait de Thaon-les-Vosges ( imprimerie de Fricotel, 1934)
Roger Parry, 1933 Un serpent s’enroule autour des doigts et du poignet d’un homme

Roger Parry, 1933 Un serpent s’enroule autour des doigts et du poignet d’un homme

"Mais Paris était une très vieille ville et nous étions jeunes et rien n’y était simple, ni même la pauvreté, ni la richesse soudaine, ni le claire de lune, ni le bien, ni le mal, ni le souffle d’un être endormi à vos côtés dans le claire de lune"

- Paris est une fête - Ernest Hemingway
Daniel Pommereulle- les objets de la tentation- 1966

Daniel Pommereulle- les objets de la tentation- 1966

Camilla Engman

Camilla Engman

Inoui

Inoui

(Source : blinddumbdeaf, via unskilledlass)

"j’ai proposé à la directrice d’un journal féminin de lui composer un numéro spécial avec le contraire de ce qu’on nous propose d’habitude: comment être oisive, comment devenir vieille, grosse et laide, et triste, en quinze jours. Je ne crois pas que mon humour ait été bien compris."

- Françoise Sagan - Je ne renie rien
Tod Papageorge. New Year’s Eve at Studio 54’. 1978

Tod Papageorge. New Year’s Eve at Studio 54’. 1978